Les matériaux minéraux de construction en Moselle

Publié le par Moselle Développement

Une étude prospective sur la filière minérale de construction en France vient d'être publiée par la Direction Générale des Entreprises (DGE) et le Pôle interministériel de prospective et d'anticipation (PIPAME). Ce secteur comprend les activités d'extraction des minéraux de construction (granulats,argile, calcaire, pierres naturelles, roches, gypse, sables) et de première
transformation en produits finis ou semi-finis (tuiles et briques, ciments et chaux, plâtre, éléments préfabriqués en béton, béton prêt à l’emploi et roches ornementales).

En France, ce sont près de 3 500 entreprises et 4 400 carrières pour 67 000 emplois directs.

En Moselle, ce sont une centaine d'établissements employeurs pour près de 1 000 salariés - des chiffres dans la moyenne nationale.

Le secteur doit faire face à plusieurs enjeux :

  • La crise des professionnels de la construction.
  • Le développement durable et le respect de l'environnement.
  • L'accès aux ressources.
  • La compétitivité.

mais porte de belles opportunités :

  • Des emplois peu délocalisables : la quasi-totalité des minéraux de construction utilisés en France sont extraits du territoire français.
  • L'économie circulaire avec des filières locales.
  • L'innovation.
Carte des carrières en Moselle - Observatoire des matériaux du BRGM

Carte des carrières en Moselle - Observatoire des matériaux du BRGM

Parmi les entreprises mosellanes du secteur :

Une caractéristique mosellane, la pierre de Jaumont

  • Vaglio (Malancourt-la-Montagne) produit des calcaires concassés, des pierres de taille, des gravillons et du sable pour les cimentiers. La société exploite la fameuse "Pierre de Jaumont" utilisée pour les restaurations de monuments historiques de la région et pour des réalisations architecturales à travers le monde entier.

Des matières premières pour la filière sidérurgique

  • Eploitation de gisements d'anhydrite par Anhydrite Minerale France (Faulquemont) et L'Anhydrite Lorraine (Koenigsmacker).

De grands noms de l'industrie cimentière : CRH, Holcim, Italcementi...

  • La cimenterie Eqiom de Héming compte 130 salariés et pratique le recyclage. Elle valorise des déchets industriels banaux comme combustibles pour la fabrication du clinker.
  • La cimenterie Calcia de Thionville emploie une cinquantaine de salariés.
  • La filiale du groupe allemand Kronimus produit 160 000 tonnes de béton manufacturé par an sur le site de Maizières-les-Metz, qui fournit le grand Est de la France.

Un savoir-faire dans la transformation

  • Blanc Carrare dispose d'un bureau d'étude et d'un atelier à Niderviller, spécialisés dans la mise en oeuvre de pierres haut-de-gamme pour l'ameublement et le design.

Publié dans BTP, Filière matériaux

Commenter cet article