Les « Portes de l’Orne », 550 ha pour inventer la ville de demain

Publié le par Moselle Développement

Les « Portes de l’Orne », 550 ha pour inventer la ville de demain

D’une culture industrielle, forgeons un avenir :
Les « Portes de l’Orne », 550 ha pour inventer la ville de demain dans un grand projet économique et
urbain



Pour impulser un renouveau notamment économique et trouver une nouvelle vocation à un grand site sidérurgique, aujourd’hui à l’état de friches, les Communautés de Communes du Pays Orne-Moselle et des Rives de Moselle ont uni leurs forces et décidé de créer le Syndicat Mixte d’Etude et d’Aménagement des Portes de l’Orne. Le projet de requalification des friches sidérurgiques veut notamment attirer des entreprises sur cet espace vaste, à proximité des réseaux routiers et portuaires, exceptionnels en France.

Le site « Les Portes de l’Orne » couvre une surface d’environ 550 ha et concerne 6 communes : Gandrange, Richemont, Mondelange, Amnéville, Rombas et Vitry-sur-Orne.
C’est le caractère « exceptionnel » de ce foncier qui est le principal atout. Ainsi, ce territoire serait un des seuls en France à proposer autant d’espaces disponibles à proximité de réseaux routiers et portuaires. Avec des aménagements en termes de réseaux routiers et un remodelage du réseau ferré, la vallée pourrait donc être très attractive, notamment pour les activités de demain, comme la logistique liée au e-commerce.

En effet, au regard des enjeux territoriaux et sociétaux, de l’emprise du site et des opportunités de développement, le choix d’une programmation mixte portée par 4 filières économiques parait la plus appropriée, selon l’étude réalisée par le cabinet belge SKOPE. Le projet entend attirer des technologies novatrices de pointe dans les domaines de l’énergie, du génie écologique, des matériaux et de la logistique, étant précisé que l’objectif à terme est l’autosuffisance énergétique de l’ensemble du site.

Un site énorme qui offrira de grandes surfaces de zones d’activités pour notamment l’accueil de projets d’entreprises. Ces surfaces pourront être calibrées en fonction des secteurs d’activités préconisés et des projets captés.

En complément et au-delà de ces 4 filières déjà identifiées, le Syndicat Mixte travaille sur l’identification de nouvelles filières innovantes et créatrices d’emplois (agriculture urbaine, recyclage,…) basées sur un modèle économique, social et sociétal novateur, solidaire et durable en s’appuyant, notamment, sur des démarches d’économie circulaire , d’économie sociale et solidaire,…

 

Une mixité organisée pour une cohabitation pérenne au service du «vivre ensemble» : logements, équipements, zones d’activités

A court terme, les premiers aménagements vont démarrer avec :

  • La création d’une maison du projet : Lieu d’échange, de concertation et d’interaction avec la population sur le projet, il permettra également au grand public, aux professionnels et aux élus de se retrouver et de suivre l’évolution du projet.
  • La création d’un pôle d’accompagnement des porteurs de projet (couveuse, incubateur, pépinière d’entreprises, espace de créativité et de travail,…) sera installée dans des bâtiments rénovés
  • un programme de construction d’habitat qualitatif et durable, pour la population mais aussi équipements publics et des secteurs à vocation économique à destination de petites et moyennes entreprises
  • Utiliser le site comme lieu d’expression culturelle, artistique et sportive
  • La réalisation des premiers travaux de viabilisation et accès.
Un beau projet de redéploiement économique et urbain du site sidérurgique « les portes de l’Orne » destiné à devenir la vitrine d’un site d’expérimentation pour inventer la ville de demain. Une ville durable plus humaine et plus écologique tournée vers l’innovation économique et sociétale, au service du vivre ensemble.

 

Contact :
Syndicat Mixte d’Etudes et d’Aménagement des Portes de l’Orne
accueil@portes-de-lorne.fr
03 87 58 32 32 

Publié dans Zones d'Activités

Commenter cet article