Tata Steel Hayange change de main

Publié le par Moselle Développement

Tata Steel Hayange change de main

Depuis le 1er juin 2016, le site de production de rails Tata Steel à Hayange a été cédé à Greybull Capital, un fonds d’investissement familial porté par 2 français installés en Angleterre depuis 30 ans, les frères Meyohas. Le nouveau nom du site est désormais : British Steel France Rail.

Greybull Capital a repris l’ensemble de la filière aciers longs du groupe indien Tata Seel, le site de production de rails d’Hayange mais également le complexe sidérurgique de Scunthorpe en Angleterre, ce qui garantit son approvisionnement en acier : 1 200 tonnes envoyées chaque jour en Moselle par le tunnel sous la Manche.

Le site de Hayange emploie plus de 400 personnes. Il a bénéficié d’importants investissements en 2010 & 2013 (50 millions €), lui permettant de se spécialiser dans les rails de grande longueur. Ces investissements ont conforté l’usine hayangeoise sur un créneau haut de gamme et une proximité européenne, ce qui en faisait l’usine la plus compétitive et rentable au sein du groupe Tata Steel et devrait lui garantir des perspectives intéressantes suite à ce changement d’actionnaire.
La SNCF est un gros donneur d’ordre du site mosellan dont la production part à 60 % à l’international, ce qui en fait une véritable pépite mosellane.

Rappelons enfin que ces rails « made in Moselle » équipent la ligne LGV Paris – Metz sur laquelle a été battu, le 3 avril 2007, le record du monde de vitesse sur rail à 574,8 km/h. Ce record a été réalisé au terme d’une période d’investigations entreprises par RFF (Réseau Ferré de France), Alstom et la SNCF, dans le cadre de la campagne sur l’excellence française de la très grande vitesse ferroviaire.

Publié dans Filière métallurgie

Commenter cet article