La reprise de l'industrie manufacturière

Publié le par Moselle Développement

L'industrie manufacturière française a renoué avec la croissance en 2015, selon une étude de la Direction Générale des Entreprises. La production s'est accrue de 1,8 % sur un an, portée par quatre secteurs : l'industrie pharmaceutique, la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques, l’automobile et le raffinage.

Des constructeurs et des équipementiers du secteur automobile de premier ordre se développement en Moselle. Quelques exemples :

  • Le groupe PSA, implanté sur deux sites mosellans, a présenté des résultats financiers 2015 très positifs, avec un chiffre d'affaires de 56,3 milliards d'euros en hausse de 6 % et un bénéfice net de 1,2 milliard d'euros. Le site de Trémery se classe à la huitième place des sites industriels français selon l'Usine Nouvelle. Un investissement de 17 millions d'euros est annoncé pour les travaux de maintenance de l'été 2016 sur le pôle industriel PSA Trémery-Metz. Il permettra notamment d'adapter l'outil de production au lancement de deux moteurs : un essence EB PureTech Turbo (effectif fin 2017) et un diesel DV5R (début 2018).
  • L'équipementier Pierburg vient de boucler un investissement de 10,6 millions d'euros sur son site de Basse-Ham pour le marché automobile.
  • Car-Ita se développe sur la zone industrielle de Bitch pour fabriquer des tissus destinés à l'automobile et à l'aéronautique.

Des entreprises du secteur pharmaceutique investissent en Moselle :

  • Plus de 10 millions d'euros d'investissements sur trois ans sur le site Lehning de Sainte-Barbe, spécialisé dans les produits homéopathiques et phytothérapiques.
  • Investissement récent de 3 millions d'euros et projet d'agrandissement du site Juva de Forbach, deuxième usine de production du groupe Juva Santé, leader français de la parapharmacie.

Le déficit commercial français en produits manufacturés s’est réduit de 1,6 milliard d’euros. Les exportations de la construction automobile progressent de 11 % grâce à l’amélioration du marché européen. La Moselle affiche un solde commercial positif pour l'industrie manufacturière, avec 10,3 milliards d'euros de produits exportés sur un an dont 3, 8 milliards d'euros pour les produits automobiles (soit 37 %). (Source : Douanes, 2T2015-1T2016)

Publié dans Automobile, Chimie, Santé

Commenter cet article