En savoir plus sur le fonctionnement d’une complémentaire santé

La complémentaire santé est un système de soulagement qui rentre dans la stabilité financière au sein d’une famille ou d’une congrégation. Que ce soit, les frais d’hospitalisation, les frais de consultation, etc., ses différentes dépenses souvent liées à la santé sont tellement lourdes à supporter et à gérer pour les foyers. Pour cela, être financièrement à l’aise et protégé en cas de maladie fait partir des différents moyens donc, de jouir d’une excellente complémentaire santé.

La complémentaire santé

Aujourd’hui, quand on est confronté à n’importe quel problème de santé, nous nous engageons généralement dans des dépenses pour nous soigner. En France par exemple, c’est la sécurité sociale, qui représente un organe d’assurance maladie, qui a pour principale fonction de rembourser tous les frais médicaux du patient, mais pas la totalité. Elle joue ainsi un rôle de complémentaire santé.

Sa mission

Sa principale mission est donc de rembourser une partie des dépenses qui reste à la charge de l’individu après une intervention de l’assurance maladie. C’est pour cela, on l’appelle communément complémentaire.

Différence entre une complémentaire santé et une mutuelle santé

Généralement, la mutuelle santé et la complémentaire santé, ne sont pas soumises au même code de la mutualité. Elles ont toutes les deux le même objectif et le même but, comme la prise en charge complète de toute ou une partie des dépenses de santé qui ne sont pas couvertes par l’organe en charge. La différence à ce niveau se retrouve dans les différentes modes de gestion qui sont adoptées par ses différentes entités.

Le fonctionnement

Afin de vous aider à bien cerner le fonctionnement de la complémentaire santé, vous devez comprendre ses trois termes :

  • Le ticket modérateur : C’est la partie de la convention qui n’est pas prise en charge par l’organe concerné.
  • Le dépassement d'honoraire : Le dépassement d’honoraire est un système que tous les médecins ne pratiquent pas.
  • Le tarif de convention : il est conforme au tarif d’un acte médical qui est défini pour la cause par l’organe concerné la sécurité sociale par exemple.
Share