Médiateur de la consommation : comment le désigne-t-on et quel est son rôle ?

La médiation d’une consommation est une sorte de dispositif qui est spécialisé dans la réglementation des contestations qui naissent entre un consommateur et un professionnel. Elle est mise en vigueur depuis janvier 2016 selon l’article L612-1 du code de la consommation. Comment désigner un médiateur de la consommation et quelles sont ses missions ?

Comment désigner un médiateur de la consommation?

Désigner un médiateur fait partie des obligations du professionnel. D’abord le CECMC est une commission d’évaluation et de contrôle de la médiation de la consommation. Ainsi le professionnel fait le choix du médiateur conformément aux exigences d’un autre médiateur couronné de la CECMC. Le choix du médiateur doit être effectué avant l’apparition de toute sorte de contestation entre le consommateur et le professionnel. Vous pouvez compter aujourd’hui près de 90 médiateurs de consommation qualifiés par la CECMC. Ces 90 médiateurs sont répartis dans plusieurs domaines. Il y a les médiateurs qui interviennent dans les organisations publiques, les médiateurs spéciaux d’entreprise et les médiateurs des fédérations. Pour faire un choix judicieux, cela revient à vous même. Les critères à tenir compte sont : les moyens financiers, la disponibilité de ce dernier et votre domaine d’activité. Si vous êtes membre d’une organisation ou d’une fédération, vous pouvez profiter des bienfaits des médiateurs de ce cercle dont vous appartenez.

Rôles du médiateur de consommation

Le médiateur sert d’intermédiaire entre les consommateurs et le professionnel afin de régler les litiges qui les opposent de manière amicale. Avant d’agir pour donner raison au consommateur, il doit d’abord vérifier quelques paramètres venant du consommateur. Le consommateur avant de recourir à son médiateur doit déjà adresser une lettre écrite au personnel en guise de réclamation. Le médiateur doit vérifier si le consommateur est raisonnable dans sa revendication, si le dossier n’est pas déjà clôturé par un autre médiateur au tribunal. Il doit également s’assurer que la contestation relève de ces compétences.

Share